Maillage interne en SEO

Maillage interne en SEO : définition et bonnes pratiques

| Référencement naturel

Le maillage interne est souvent un des grands oubliés dans la stratégie de référencement naturel des propriétaires de site web. Pourtant, s’il est bien effectué, il peut représenter un véritable accélérateur pour votre visibilité sur les moteurs de recherche et la popularité de vos pages. Parcourons ensemble les avantages du maillage interne et les bonnes pratiques à adopter en la matière.

Définition du maillage interne

Un lien interne est un lien hypertexte qui relie deux pages d’un même site web. Par exemple, un lien situé sur une Page A redirige l’internaute vers une Page B. L’organisation de l’ensemble de ces liens internes sur un site est appelée « maillage interne ».

Il convient de bien distinguer le maillage interne du netlinking, stratégie consistant à obtenir des backlinks de qualité (liens entrants) provenant d’autres sites web, en vue d’augmenter la popularité de son site.

Les différents types de liens internes

Dans l’absolu, tous les liens internes se ressemblent. Il s’agit d’un texte cliquable qui redirige les internautes vers une nouvelle page. Cependant, tous les liens ne se valent pas et n’ont pas le même poids.

Liens structurels vs liens contextuels

Il faut tout d’abord distinguer les liens structurels des liens contextuels. Un lien structurel est situé, comme son nom l’indique, dans la structure du site :

  • soit dans le header : barre de menu ou fil d’ariane, appelé « lien de navigation » ;
  • soit dans le footer : lien situé en bas de page sur le site ;
  • soit dans une colonne sur le côté, dans le cadre d’un blog avec l’affichage de catégories ou rubriques.

Le lien structurel se retrouve ainsi sur toutes les pages du site. On qualifie ce type de liens de « sitewide » (sur tout le site, en anglais).

Un lien contextuel, quant à lui, est inséré au sein d’un texte dans le corps de la page (article de blog, page services ou produits, FAQ…) de manière naturelle et intelligible, permettant ainsi de lier deux contenus traitant de sujets similaires et complémentaires.

Googlebot, le robot Google, est en mesure de comprendre l’architecture des sites internet et d’établir des zones : barre de menu, header, footer, corps de la page… C’est sur cette dernière zone que le robot va se concentrer tout particulièrement. C’est ainsi que les liens contextuels ont davantage de poids que les liens structurels dans le maillage.

Liens verticaux vs liens horizontaux

En référencement naturel, il est recommandé d’organiser les contenus de son site en silo, par thématique et champ lexical. C’est ce que l’on appelle les « cocons sémantiques », concept dévoilé par le référenceur Laurent Bourrelly en 2012, qui permettent aux robots de mieux comprendre les différentes thématiques abordées par votre site.

Cette organisation par cocon sémantique s’effectue notamment au moyen des liens internes que vous effectuez entre vos différents contenus. On distingue les liens horizontaux qui lient deux contenus d’un même niveau d’importance (dans l’exemple ci-dessous, la page « Baskets femmes » est liée à la page « Baskets hommes ») et les liens verticaux qui lient une page « mère » (de plus grande importance, ci-dessous « Baskets ») avec une page « fille » (dans notre exemple la page « Baskets femmes »). Certains outils tels que cocon.se ou visibilis permettent de visualiser votre maillage interne.

Exemple d'un maillage interne optimisé
Exemple d’un maillage interne optimisé

Pourquoi optimiser son maillage interne ?

Un bon maillage interne vous sera bénéfique à bien des égards. Il permet de proposer une meilleure expérience utilisateur et participe au bon référencement de votre site internet sur les moteurs de recherche. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le concept, notre agence seo peut vous accompagner dans cette démarche, mais regardons plus en détail les raisons pour lesquelles vous devez y porter une attention particulière.

Meilleure expérience utilisateur

Des liens pertinents et cohérents entre les différentes pages de votre site facilitent la navigation des internautes. Ces derniers consultent vos contenus de manière intuitive en fonction de leurs besoins via des liens insérés aux bons endroits au sein de votre contenu.

Prenons l’exemple d’un article qui traite des « différences entre une TV OLED et une TV 4K ». Il pourrait être utile d’insérer au sein de l’article un lien redirigeant le lecteur vers un « comparatif des différentes marques commercialisant des TV 4K ». A ce stade, le visiteur devenant prospect pourrait également être intéressé par les « différentes gammes de prix de TV OLED ». Et ainsi de suite…

Les liens internes permettent de fluidifier le parcours d’achat des consommateurs, d’affiner votre tunnel de conversion et par conséquent d’améliorer votre taux de conversion. Ne vous en privez pas !

Fidélisation du lectorat

Une bonne expérience utilisateur conduit à une meilleure fidélisation de votre audience. En fournissant des informations exhaustives à travers différents contenus de qualité correctement maillés entre eux, les internautes passeront davantage de temps sur votre site internet et reviendront également plus souvent le consulter. Vous verrez ainsi une augmentation de la durée des sessions dans vos données analytiques et une diminution du taux de rebond.

Meilleure exploration et indexation des pages

Les robots des moteurs de recherche explorent le web principalement grâce aux liens présents sur les sites internet, qu’ils soient externes ou internes.

Ainsi, si votre site est « maillé » correctement, Googlebot aura d’autant plus de facilités à explorer les nouvelles pages de votre site et à les indexer. Un bon maillage interne évite d’avoir ce que l’on appelle des pages « orphelines », qui ne sont liées à aucune autre page de votre site web et qui ont, par conséquent, très peu de chances d’être découvertes.

Le maillage interne permet également de limiter la profondeur de pages d’un site, notion faisant référence au nombre de clics nécessaires pour atteindre une page quelconque depuis la page d’accueil. Une trop grande profondeur de site nuit à l’exploration de votre site par les robots car ces derniers n’ont qu’un temps limité pour parcourir votre site web, ce que l’on appelle le « budget crawl ».

Thématisation du site et cocons sémantiques

Comme évoqué plus haut, les liens internes permettent de mieux structurer un site par thématique en se basant sur les cocons sémantiques. Vous facilitez ainsi la compréhension du site par Google et servez vos intérêts en matière de référencement.

Exemple de structure sémantique - Site de Fnac.com
Exemple de structure sémantique – Site de Fnac.com

Partage du « jus SEO »

Chaque page d’un site web possède un score de popularité, une valeur aux yeux des moteurs et notamment de Google. Cette valeur comprise entre 0 et 10 est ce que l’on appelle le « PageRank », critère essentiel dans le référencement naturel. Le PageRank dépend fortement de la quantité et surtout de la qualité des liens externes et internes reçus par une page.

Les liens internes permettent de transmettre une partie de ce PageRank d’une page A à une page B. C’est ce que l’on appelle « transmettre du jus seo ». Une bonne stratégie de linking interne favorise la circulation de ce jus au sein de votre site et contribue à développer l’autorité globale de votre site internet auprès de Google.

Les liens internes sont également utilisés par les robots pour déceler les pages stratégiques. Le raisonnement est simple, plus une page reçoit de liens internes qualitatifs et pertinents (sémantiquement), plus les robots y accorderont de l’importance. Le maillage interne permet donc de « pousser » les pages que vous considérez comme cruciales pour votre activité : pages produits, pages collections, pages services…

Bonnes pratiques en matière de maillage interne

Comme vous avez pu le constater, les avantages d’un bon maillage interne sont nombreux. Pour arriver à en tirer le maximum de bénéfices en matière de référencement naturel, il convient de respecter un certain nombre de bonnes pratiques :

  • Cohérence et pertinence sémantique entre les pages maillées : ce point a été abordé plus haut dans cet article mais il est d’une importance capitale. Les pages qui sont liées entre elles doivent aborder des sujets similaires ou connexes. Un article traitant des « meilleures destinations pour les vacances d’été » ne pourra pas être associé à un article sur « la location de ski ». Nous grossissons le trait, bien entendu… ;
  • Prêtez une attention particulière aux ancres de lien : Il s’agit du texte cliquable du lien qui doit avoir du sens par rapport au contenu de la page vers laquelle l’internaute va être redirigé. Pour reprendre l’exemple ci-dessus, l’ancre « meilleures destinations pour vos vacances d’été » sera un choix judicieux pour rediriger les lecteurs vers l’article en question. Evitez les ancres neutres, de type « en savoir plus » ou « cliquez ici » ;
  • Ne multipliez pas le nombre de liens internes par page : choisissez avec précaution le nombre de liens internes que vous incluez sur chaque page. Plus les liens seront nombreux, plus le « jus seo » sera dilué entre toutes les pages maillées. Ainsi une page disposant d’un PageRank de 8/10 et contenant 4 liens internes, ne transmettra théoriquement que 25% de son jus SEO à chaque page maillée. La réalité est un peu plus complexe car tous les liens ne se valent pas et les robots ne suivent pas de manière aléatoire les liens internes. Les liens contextuels situés en haut de page sont naturellement davantage cliqués par les internautes. On parle là de notion de surfeur raisonnable vs surfeur aléatoire, que nous expliquerons dans un prochain article ;
Circulation du PageRank et Dilution du jus seo
Circulation du PageRank et Dilution du « jus seo »
  • Ne pas intégrer le même lien plusieurs fois sur une page : il est inutile de répéter plusieurs fois un lien vers une même page. Seul le premier lien sera pris en compte par les robots ;
  • Ne pas utiliser la valeur « nofollow » : cette valeur indique aux robots des moteurs de recherche de ne pas suivre le lien en question. Le lien en « nofollow » ne transmet donc pas de « jus seo » à la page de destination. Pour que votre maillage interne soit efficace, privilégiez les liens « dofollow » pour les pages importantes.

Pour optimiser leur maillage interne, certains référenceurs utilisent également la technique d’obfuscation de liens pour les pages sans intérêt particulier d’un point de vue SEO : mentions légales, politique des cookies, politique de protection des données, espace client. Cela consiste à masquer certains liens aux crawlers mais pas aux utilisateurs du site. Cette technique fait débat car elle peut s’apparenter à du cloaking, pratique interdite par Google. Elle reste toutefois tolérée par les moteurs mais nous ne la classons pas dans les bonnes pratiques.

En conclusion, optimiser le maillage interne de son site web peut améliorer significativement le référencement de ce dernier et l’expérience utilisateur proposée à votre audience. La circulation du PageRank interne est essentielle pour un bon référencement de vos pages stratégiques. Accordez du temps à vote maillage, il vous le rendra bien !


Florian Geri

Auteur

Florian Geri

Partager: