Backlinks en SEO

Qu’est-ce qu’un backlink de qualité en SEO ?

| Référencement naturel

Les backlinks ou encore « liens entrants » sont des liens hypertextes pointant vers les pages de votre site web. Ce sont à grâce à eux que les robots des moteurs de recherche explorent le web et que les internautes découvrent de nouveaux contenus sur internet. Essentiels en référencement naturel pour atteindre la première page de Google sur certaines requêtes, tous les backlinks ne se valent pas néanmoins. Qu’est-ce qu’un bon backlink ? Quelles sont les règles à respecter ? Nous faisons le point.

Définition d’un backlink

Un backlink, signifiant « lien retour » en français, est un lien hypertexte situé sur un autre site internet et pointant vers une des pages de votre site. On utilise également les termes « liens entrants » ou « liens externes » pour qualifier ces liens. Ils sont différents des « liens internes », qui eux, lient deux pages d’un même site et contribuent donc à son maillage interne.

Pourquoi les backlinks sont-ils importants en SEO ?

Les backlinks sont très importants dans le référencement naturel d’un site, au même titre que la rédaction de contenu et les optimisations techniques, car ils représentent une source de trafic non-négligeable et améliorent votre positionnement dans les pages de résultats de recherche de Google.

Backlinks, indicateurs de popularité

Les liens redirigeant vers votre site sont pris en compte par Google pour évaluer la qualité et la popularité de votre site web. Si vous obtenez des liens entrants de qualité et en grand nombre, Google considèrera votre site comme fiable et crédible. Il aura ainsi davantage de chances d’être mis en avant dans les pages de résultats de recherche (SERP). A l’inverse, des liens de très mauvaise qualité, provenant de sites peu fiables, nuiront à votre référencement et à votre visibilité sur les moteurs.

Comment Google évalue-t-il concrètement la popularité d’une page web ? Avec un algorithme dénommé « Pagerank » qui existe depuis le lancement du moteur en 1998. Il n’est, bien entendu, pas le seul critère de classement mais joue un rôle essentiel dans l’algorithme de Google. Pour faire une analogie avec les élections, Google considère un backlink comme un vote. A ceci près que pour les élections, les votes de chaque citoyen ont tous la même valeur, ce qui n’est pas le cas des backlinks. Tous les liens externes ne se valent pas : un site d’autorité (grand média) enverra davantage de « jus seo » qu’un annuaire local ou un blog, par exemple.

La notion de « Jus de lien »

Pour comprendre l’impact que peut avoir un backlink sur votre site, il est nécessaire de bien appréhender la notion de « jus de lien ». Quand un site effectue un lien vers le vôtre, il vous partage, via ce lien, une partie de sa popularité (PageRank). C’est ce que l’on appelle le « jus de lien » ou « jus seo ». On peut comparer cela au principe des vases communicants.

Exemple : une page A publie un article contenant trois liens externes vers 3 sites différents. Le 3ème lien ayant un attribut « no follow » indiquant au moteur qu’il ne faut pas suivre ce lien. La page A transmet donc du « jus seo » uniquement à la page B et à la page C, de manière égale ou presque. Quant à la page D, elle ne recevra aucun jus puisque le lien est en « no follow » et la part du jus (33%) qu’elle aurait dû recevoir est définitivement perdue.

Le jus de lien en seo
Le « jus de lien » en seo

Ainsi, plus vous avez de liens sur une page, plus le jus sera partagé entre ces différents liens. Il est donc important dans le cadre d’une campagne de netlinking et d’achat de liens de porter une attention toute particulière à la présence d’autres liens externes sur la page source, afin de ne pas trop diluer le « jus seo ».

Qu’est-ce qu’un backlink de qualité ?

Nous l’avons évoqué, tous les backlinks ne se valent pas et n’ont pas la même puissance en matière de SEO. Certains peuvent même être « toxiques » s’ils proviennent de sites n’ayant que très peu d’autorité et blacklistés par Google car ayant enfreint les règles du moteur. Voyons ensemble quels sont les différents éléments constituants d’un bon backlink.

L’ancre de lien

Il s’agit du texte cliquable du lien. Il est important que l’ancre soit descriptive et cohérente avec la page de destination. Une ancre telle que « les meilleurs hôtels à Majorque » redirigeant les internautes vers un article comparant l’offre hôtelière sur l’Île Maurice, n’aura pas une grande pertinence, cela va de soi.

On distingue 5 grands types d’ancres en référencement naturel :

  • Ancre optimisée : elle correspond à un mot clé court, générique et à fort volume de recherche (ex : « baskets ») ;
  • Ancre semi-optimisée : il s’agit là d’une expression ou d’un mot clé longue traîne (« baskets pour courir le week-end ») ;
  • Ancre de marque : comme son nom l’indique, l’ancre fait référence à une marque (ex : « Adidas ») ;
  • Ancre Url ou Nom de domaine : l’ancre est constituée de l’adresse du site web (ex : « www.adidas.fr » ou « adidas.fr ») ;
  • Ancre neutre : il s’agit d’expressions qui n’ont pas de signification particulière ou de contextualisation (ex : « en savoir plus », « voir le site web »).

Veillez à ce que les ancres ne soient pas constamment optimisées à des fins SEO. Variez les types d’ancres notamment avec des synonymes, des expressions de longue traîne. Un trop grand nombre d’ancres optimisées éveillera les soupçons de Google, ce qui pourrait conduire à une pénalité algorithmique de Google Penguin.

Position du lien dans la page 

Google scanne votre site pour en comprendre sa structure sémantique et technique (header, menu, footer, corps de l’article). Le robot explorant une page web de haut en bas, les premiers caractères ont un poids plus important. Un lien présent dans le corps d’un article (si possible en haut) aura donc davantage d’impact qu’un lien dans le footer (pied de page).

De même, un backlink situé en page d’accueil d’un site internet apportera plus de « jus SEO » qu’un lien situé sur une page « profonde » du site (située à plusieurs clics de la page d’accueil), à condition qu’il soit contextualisé.

Contexte et cohérence

Contextualiser un lien, c’est lui donner de la cohérence par rapport au sujet traité. L’algorithme de Google se base avant tout sur la sémantique. Sa compréhension des textes et contenus s’affine de plus en plus avec l’apport de l’intelligence artificielle. L’article source et la page de destination doivent donc être étroitement liés en matière de contenu. L’ancre de lien doit également faire sens par rapport au contenu du texte. Une ancre telle que « assurance auto » dans un article comparant les prix de billets d’avion pour New York n’aura que très peu de pertinence.

Thématisation du domaine source

Cela rejoint le dernier point et la notion de pertinence aux yeux de Google. Le moteur de recherche, en analysant son contenu, comprend si un site web traite de tourisme, de sport ou de finance. Dans une stratégie de netlinking, il est donc important de privilégier des sites internet ayant la même thématique que la vôtre.

Autorité du domaine source

La puissance d’un backlink est fortement lié à l’autorité du site source (également appelé dans le jargon SEO « domaine référent »). Ainsi un lien provenant d’un grand média tel que « Le figaro » ou « Le Monde » aura un impact bien plus important sur votre référencement qu’un lien issu d’un petit blog spécialisé ou d’un site récent.

Lien en « do follow »

Un éditeur d’un site peut décider d’indiquer aux robots des moteurs de recherche de ne pas suivre un lien en renseignant l’attribut « no follow » dans le code source de la page. Les liens en « no follow » ne transmettent aucun « jus seo » à la page de destination. Pour qu’un backlink ait un impact sur votre référencement, assurez-vous qu’il ne contienne pas cet attribut. On parle alors de lien en « do follow ».

Exemple d’un lien en no follow : <a href= »https://www.exemple.fr/ » rel= « nofollow« >ancre de lien</a>

Exemple d’un lien en do follow : <a href= »https://www.exemple.fr/ »>ancre de lien</a>

Indexation de la page source

C’est un point qui n’est pas souvent évoqué mais il est important que la page source soit indexée par les moteurs de recherche. Si cette dernière ne l’est pas, le lien sera inconnu des robots et ne pourra envoyer de « jus seo » à votre page.

Comment obtenir des liens entrants ?

Il existe plusieurs façons d’acquérir des backlinks, de manière naturelle et de manière artificielle pour doper votre référencement naturel.

Backlinks naturels

Les liens entrants naturels sont acquis tout au long de la vie d’un site web sans en demander la création aux éditeurs d’autres sites. C’est ce que l’on appelle le « linkbaiting » en SEO, ou « appât de liens » en français. Cette stratégie consiste à produire du contenu de grande qualité dans l’espoir de générer des citations d’autres médias. Il s’agit de la seule manière officiellement reconnue et autorisée par Google pour acquérir des liens.

Cependant cette technique n’est efficace que sur le long terme. Un site récent aura peu de chances d’attirer des liens naturels car il sera par définition peu visible sur les moteurs à cause de son manque de popularité. C’est un peu le serpent qui se mord la queue. Pour pallier cette situation, il est parfois nécessaire de créer des backlinks artificiels.

Backlinks artificiels

Les backlinks artificiels sont des liens créés spécifiquement pour améliorer le positionnement d’un site web dans les moteurs de recherche. Ces liens sont généralement issus d’une campagne de netlinking qui a été pensée et réfléchie en amont de manière à éviter une pénalité de Google Penguin (filtre algorithmique sanctionnant les sites abusant de liens de mauvaise qualité).

Il existe plusieurs manières de générer ce type de backlinks : guest blogging, achats de liens, forums, annuaires, PBN (Private Blog Network), échange de liens entre sites. Certaines pratiques sont beaucoup moins recommandées que d’autres car elles génèrent des liens de faible qualité qui à minima n’apporteront rien à votre stratégie SEO, et au pire risqueront de provoquer le déréférencement de votre site web.

Lire également : les différentes stratégies et bonnes pratiques en matière de netlinking

Comment connaître et analyser vos backlinks ?

La Google Search Console vous sera très utile pour connaître les liens externes identifiés par le robot Google. Vous avez accès aux pages de destination, aux sites d’origine, et aux ancres utilisées.

Rapport sur les backlinks dans la search console
Rapport sur les liens dans la Search Console

D’autres outils complémentaires mais payants, comme SEMRush, Majestic ou Ahrefs, peuvent vous fournir des informations supplémentaires et plus exhaustives sur le profil de liens de votre site internet : nombre de domaines référents, liens do follow vs no follow, autorité et thématique des domaines référents, type de backlinks (image, texte), trust flow (indice de qualité des liens) et citation flow (indice de quantité)…

En conclusion, soyez très prudent dans la création de backlinks. Privilégiez la qualité à la quantité pour ne pas faire l’objet d’une pénalité. Malgré ces conseils, si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée d’élaborer une campagne de netlinking, contactez notre agence SEO Netinshape qui saura vous guider dans votre stratégie de linkbuilding.


Florian Geri

Auteur

Florian Geri

Partager: