Balise Title en SEO, définition et bonnes pratiques

Balise Title en SEO, définition et bonnes pratiques à adopter

| Référencement naturel

La balise title est un des critères les plus importants retenus par Google pour le référencement naturel. Premier élément de votre site que l’internaute voit dans les résultats de recherche avant de se rendre sur votre site internet, elle peut générer beaucoup de trafic qualifié si elle est bien optimisée. Comment la trouver sur votre site ? comment la rédiger ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Nous vous donnons toutes les astuces.

Qu’est-ce que la balise title ?

La balise title est une balise html située dans le code source de chacune des pages de votre site internet. Le texte renseigné à l’intérieur de cette balise constitue le titre de votre page. Il est affiché dans l’onglet du navigateur de l’internaute et en tant que titre bleu cliquable sur les pages de résultats des moteurs de recherche, au dessus de la meta description.

Balise Title dans les SERP Google

La balise title doit se situer impérativement dans la partie <head> du code html de votre site internet, c’est-à-dire dans la partie haute du code.

Quel poids la balise title a-t-elle dans l’algorithme de Google ?

Même si elle ne constitue pas le seul critère, la balise a un poids important dans l’algorithme de Google. Il est par conséquent important d’y prêter une attention toute particulière et de ne pas la négliger pour pouvoir bien se positionner dans les pages de résultats de recherche (SERP).

Depuis toujours, les moteurs de recherche, et notamment Google, ont pris en compte cette balise pour identifier le sujet traité au sein des pages des sites internet. Bien entendu, les robots ne s’arrêtent pas à la balise title et parcourent l’ensemble du contenu de vos pages mais cette balise doit être pertinente et cohérente avec le contenu proposé.

Comment trouver la balise title sur une page de votre site ?

Il existe plusieurs manières pour connaître la balise title d’une page :

  • Navigateur : Rendez-vous sur la page en question et passez la souris sur l’onglet de la page concernée dans votre navigateur. Le titre de la page apparaîtra dans une infobulle.
Balise title dans l'onglet de navigation
  • Extensions Chrome / Firefox : Installez une extension chrome ou firefox comme Moz, SiteChecker ou SeoQuake. Une fois installée, elle s’affiche en haut à droite dans votre barre d’outils. Rendez-vous ensuite sur la page dont vous voulez trouver la balise title. Cliquez sur l’icône de l’extension, une fenêtre s’ouvrira avec l’ensemble des paramètres SEO de la page dont sa balise title.
Extension Chrome SEO SiteChecker
  • Code source : quand vous êtes sur la page en question, faites un clic droit et cliquez sur « afficher le code source de la page ». Une nouvelle page s’affiche avec toute une série de codes html. Il s’agit du code source de la page. Tapez « Ctrl + F » (ou Cmd + F sur Mac) pour rechercher le mot <title>, appuyez sur entrée. La balise se présente de la manière suivante : <title>Comment optimiser une balise title ?</title>.
  • Interface CMS : si vous êtes propriétaire du site, votre développeur a peut-être développé pour vous une interface back-office sur votre CMS (Content Management System de type WordPress, Prestashop ou Drupal) pour gérer le contenu de vos pages. Vous pourrez ainsi avoir accès à la balise title de chacune de vos pages via cette interface. Vous pourrez même la modifier si vous le souhaitez, ce qui n’est pas le cas avec les trois autres méthodes.

Quelle est la longueur recommandée pour la balise title ?

Google prend en compte les pixels et non le nombre de caractères pour limiter l’affichage de la balise title dans ses résultats de recherche. La lettre « i » ne prendra donc pas la même place que la lettre « w », car plus large. On estime généralement la limite d’affichage à 600 pixels, ce qui correspond à peu près à 70 caractères. Au-delà, votre titre risquera d’être tronqué par trois petits points « … ». On constate également que Google affiche parfois des balises title plus longues sur mobile que sur desktop.

Si vous rédigez une balise de plus de 70 caractères, vous ne serez pas pénalisé au niveau du référencement naturel. Au contraire, vous pourrez vous positionner sur davantage de mots clés, que le robot Google identifiera mais que l’internaute ne pourra lire. Par contre, d’un point de vue esthétique, votre titre sera coupé sur la page de résultats de recherche.

Si vous optez pour une balise title longue, Il est donc primordial que les 70 premiers caractères informent précisément l’internaute sur ce qu’il va trouver sur votre page et soit suffisamment incitatifs pour qu’il clique sur votre lien.

Pour vous aider à rédiger vos balises, utilisez le plugin gratuit Yoast SEO. Il vous indiquera la limite de caractères à ne pas dépasser en temps réel.

Si vous souhaitez connaître le nombre de pixels et de caractères de votre titre, vous pouvez également profiter d’outils gratuits tel qu’outiref ou xtendo.

Comment rédiger une balise title ?

Rédiger une balise title n’est pas chose aisée. Comme twitter, vous n’avez que peu de place pour convaincre les internautes que votre contenu est le meilleur et qu’ils ont tout intérêt à cliquer sur votre lien. Voici quelques règles à respecter :

  • Comprendre l’intention de recherche de l’internaute : essayez dans un premier temps de bien comprendre ce que l’internaute recherche quand il renseigne sur Google le mot clé sur lequel vous souhaitez vous positionner. Pour cela, tapez vous-même le mot clé dans le moteur de recherche et analysez les résultats proposés, cela vous donnera une première indication. Interrogez également vos clients et prospects pour avoir une vision plus précise et réaliste de ce qu’ils attendent de vous.
  • Une balise unique pour chaque page : chacune de vos pages doit avoir une balise bien distincte. N’utilisez pas le même texte pour 2 pages différentes même si le sujet traité est étroitement lié.
  • Placez les mots clés importants de votre page en premier : vous décidez de vous positionner sur le mot clé « Assurance Auto » ? Indiquez cette expression au début du titre plutôt qu’à la fin. Par exemple « Assurance Auto : Devis Gratuit et Garanties en ligne en 2 minutes ! ».
  • Titre compréhensible, descriptif et pertinent : votre balise title doit se lire facilement. En un coup d’œil, l’internaute doit savoir de quel sujet traite votre page. Votre titre doit donc être cohérent et pertinent avec le contenu de votre page pour ne pas risquer de décevoir le lecteur.
  • Soyez incitatif : intégrez des appels à l’action pour que l’internaute franchisse le pas et décide de consulter votre contenu plutôt qu’un autre. Utilisez des verbes d’action de type « Acheter », « Booster », « Vendre », « Télécharger », « Trouver ». Pensez également à vos arguments commerciaux ou à des accroches, et intégrez-les dans votre balise. Par exemple : « Devis gratuit », « Guide pratique », « 15 ans d’expérience », « Livraison gratuite en 24h », « 50% de réduction », etc…
  • Rédigez sous forme de question : google est devenu un moteur de réponse. De plus en plus de requêtes sont tapées sous forme de questions. Adaptez-vous aux comportements des internautes et rédigez votre balise sous forme de question, surtout pour des contenus informatifs de type articles de blog. Cela permettra de susciter la curiosité du lecteur.
  • Utilisez le CamelCase : le CamelCase consiste à écrire une phrase en mettant la première lettre de chaque mot en capitale. Par exemple : « Balise Title en SEO, Définition et Bonnes Pratiques à Adopter ». Cela permet d’attirer l’œil de l’internaute et de gagner en visibilité sur les pages de résultats de recherche. Attention, n’appliquez les majuscules qu’aux premières lettres des mots !
  • Limiter les stopwords : on qualifie de stopwords ou « mots vides » les articles (« le », « la », « les ») ou conjonction de coordination (« ou », « donc », « or ») qui n’ont pas réellement de signification. Ils sont inutiles en matière de SEO mais aide parfois à la compréhension de la phrase. Utilisez-les que s’ils s’avèrent nécessaires.
  • Accents, singulier ou pluriel : dans la grande majorité des cas, les pages de résultats de recherche (SERP) sont similaires, que vous indiquiez le mot clé avec ou sans accent, au singulier ou au pluriel.
  • Ponctuation : google ne prête pas attention à la ponctuation mais elle prend tout de même de la place (les fameux pixels). Utilisez-là à bon escient pour améliorer la lisibilité de votre titre.
  • Page d’accueil : indiquez le nom de votre société au tout début de la balise title de votre page d’accueil afin que Google la reprenne à l’identique dans ses pages de résultats de recherche, lorsqu’un internaute utilise votre marque comme requête. Par exemple : « Netinshape : Conseil en Transformation Digitale à Paris ». Dans le cas contraire, le moteur de recherche peut modifier votre balise.
  • Privilégiez la longue traîne : les mots clés longue traîne sont des expressions contenant plus de 4 mots comme « Conseil en référencement naturel à Paris ». Utiliser ces expressions longues (plutôt que courtes comme « référencement naturel ») permet de se positionner sur davantage de mots clés, à la fois concurrentiels et moins concurrentiels. Dans ce cas précis, vous vous donnez une chance d’apparaître sur les requêtes suivantes : référencement, référencement naturel, conseil en référencement, référencement naturel à Paris, etc…

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Après les bonnes pratiques, nous évoquons maintenant les erreurs à éviter :

  • Ne pas renseigner la balise : vous l’aurez compris, une balise title vide est l’assurance de ne pas être visible sur les moteurs de recherche.
  • Ne pas inclure le mot clé principal dans la balise : pour pouvoir se classer sur une requête, il faut absolument qu’elle soit présente dans votre titre.
  • Dupliquer les balises title : une page = une balise. Chaque page devant avoir un contenu unique sur votre site, il va de soi que les balises title respectent la même règle. Votre site se positionnera ainsi sur davantage de mots clés.
  • Bourrage de mots clés (ou keyword stuffing) : répéter plusieurs fois le même mot clé dans votre titre est contre-productif et très mal vu par Google.
  • Evitez l’accumulation de mots clés séparés par des virgules :écrivez un titre décrivant le contenu de votre page et qui a du sens pour l’utilisateur.
  • Emoticônes / Caractères spéciaux : inclure des émoticônes n’est pas en soi une mauvaise pratique SEO. Cependant, elle ne donne pas une image professionnelle de votre marque.
  • Proscrire les titres « ClickBait » : ce sont des titres racoleurs qui incitent au clic mais qui ne répondent pas à la promesse une fois sur le site. Ne décevez pas vos lecteurs et tenez vos promesses. Vous devez vous inscrire dans une démarche à long terme.

Google peut-il modifier l’affichage de la balise title ?

Oui, si la balise title que vous avez rédigée (ou pas) ne respecte pas les recommandations de Google en matière de rédaction des titres, le moteur de recherche pourra modifier à sa guise l’affichage de votre balise dans ses pages de résultats (SERP). Raison de plus pour bien rédiger vos balises title et garder la main sur l’information que vous diffusez sur internet.

Quelle est la différence entre la balise title et la balise h1 ?

La balise title n’est visible de l’internaute que dans les résultats des moteurs de recherche. La balise H1 constitue, elle, le titre principal de votre page que l’internaute peut lire une fois arrivé sur votre site.

La balise H1 doit-elle être identique à la balise title ?

Ces deux balises peuvent être identiques. Cela ne pose aucun souci en matière de SEO et cela crée de la consistance. Vous pouvez néanmoins décider de rédiger une balise title et H1 différentes, en intégrant des mots clés secondaires ou synonymes. Cela vous permettra d’élargir le champ sémantique de votre page et de donner davantage d’éléments contextuels à Google pour analyser votre contenu.

Est-il juste d’employer les termes « balise meta title » ou « balise titre » ?

Pas vraiment. Au risque d’être pointilleux, seule l’expression « balise title » est juste. La langue utilisée pour le développement web étant l’anglais, le terme de « balise titre » n’est que la traduction littérale en français du terme.

Il n’est pas non plus approprié de parler de balise meta title. La balise title prise en compte par google pour le référencement organique n’est pas une balise meta. Elle se présente sous cette forme <title>Ma balise Title pour un bon référencement</title>.

Pourquoi une bonne balise title peut augmenter votre taux ce clic ?

Etant donné qu’il s’affiche sur les pages de résultat de recherche, un titre optimisé, descriptif et incitatif aura plus de chance d’attirer l’attention et engendrera davantage de clics et donc un trafic qualifié.

Le taux de clic (CTR signifiant « click through rate ») se calcule de la manière suivante : nombre de clics / nombre d’affichages (impressions).

Vous pouvez accéder à cette donnée via l’outil Search Console.

Dans quel cas dois-je la modifier ?

Si votre site n’est pas encore en ligne, vous pouvez effectuer autant de changement que vous le souhaitez sur vos balises title, Google ne connaît pas l’existence de votre site et ne l’a donc pas exploré.

Si vous disposez déjà d’un site internet en ligne et qu’il est déjà référencé sur Google, il convient alors d’être plus prudent.

Avant de modifier une balise, vérifiez si votre page est indexée par Google et sur quels mots clés elle se positionne. Vous pouvez obtenir le volume de trafic d’une page via votre outil de suivi d’audience, Google Analytics ou AT internet par exemple.

Si votre page se classe bien sur des mots clés qualifiés à fort volume de recherche, étroitement lié à votre activité, rien ne sert de la modifier au risque d’observer une chute dans les classements de Google et par conséquent une perte de trafic. On ne change pas une équipe qui gagne. Ceci est d’autant plus vrai si vous disposez d’un site internet générant une part importante de son chiffre d’affaires via le référencement naturel.

Vous souhaitez être davantage visible sur le web ? N’hésitez pas à faire appel à notre agence de référencement naturel.


Florian Geri

Auteur

Florian Geri

Partager: